Propos polémiques de Cheikh Abderrahmane Sekkache lors de l’émission religieuse « Dine wa Dounia » sur Chada FM

L’affaire commence le vendredi 19 janvier dernier Lors de l’émission religieuse « Dine wa Dounia » sur Chada FM, l’une des chaînes de radio les plus écoutées au Maroc. Le théologien ou un fquih Abderrahmane Sekkache a tenu les propos suivants :

«Des scientifiques de l’Occident, qui ne peut plus rien nous donner et dont on doit s’éloigner, ont fait récemment une découverte extraordinaire: quand une femme a sa première relation sexuelle, le sperme de son mari s’inscrit dans son vagin. L’utérus inscrit alors dans le vagin le code de ce premier sperme. Ce code lui interdit un sperme venant d’un autre homme. Si la femme reçoit le sperme d’un autre homme, c’est là qu’elle va déclencher un cancer de l’utérus ou de son col».

Il poursuit en conseillant le port du voile intégral aux auditrices et menaçe celles qui ne le portent pas de brûler en enfer. Il leur interdit également la poignée de mains entre les deux sexes, la présentant comme un des plus grands péchés! Abderrahmane Sekkach tient régulièrement ce genre de propos, comme le montrent les enregistrements disponibles sur le net et notamment sur la page FB de Chada FM, ainsi que sur Youtube.

REBONDISSEMENT

La sociologue Soumaya Naamane Guessous s’insurge sur sa propre page FB que cet invité régulier de Chada FM s’est livré à des déclarations haineuses contre l’Occident ainsi que des déclarations polémiques en imputant l’origine des cancers de l’utérus aux relations sexuelles hors-mariage.

Soumaya Naamane Guessous qui est également professeure à l’Université Hassan II de Casablanca s’adresse à la Haute autorité de la communication audiovisuel (HACA), afin de comprendre comment de telles interventions peuvent être tolérées sur les ondes radiophoniques, surtout sur une fréquence aussi populaire. Elle interpelle également le ministère des Habous, afin que tous les religieux qui s’expriment publiquement aient été formés à l’Institut Mohammed VI de Rabat. Enfin, elle invite le ministre de la Santé à redoubler de vigilance: la diffusion de tels messages annihilerait les bénéfices de ses campagnes de prévention, les femmes n’entretenant des rapports qu’avec leur mari ne voyant plus l’intérêt de se faire dépister.

(Source : medias24.com)

Share Button
Commentez via Facebook :
Commentez via Wordpress :